Sport

Mes débuts en Trail

Hello tout le monde!!

Je vous retrouve pour un article sur le sport cette fois! 😉

J’ai commencé cette année le trail, et dans ma région c’est tout de suite de la haute montagne. J’ai pu participer à 3 courses entre ce printemps et l’été (aussi un trail blanc : lien ). Je souhaite les raconter une à une.

Trail de Torgon 15 k :

Alors nous y voilà, un trail annoncé de 17 km et 1100 m de D+. Cette course s’est déroulée fin mai. Comme on se le doute, à l’arrivée c’était plus que ça. L’arrivée et le départ était au même endroit.

Au départ j’active ma montre et top c’est le départ. On commence par une montée tranquille, on peut courir. On arrive après un peu plus de 1 km sur un petit chemin de rando. Et c’est le premier bouchon… Le chemin est tellement petit, qu’il ne permet pas de laisser plus qu’une personne à la fois. Et c’est là que je me rends compte que je n’ai pas mis le bon mode sur ma montre… Elle fait des pauses auto, ce qui ne m’arrange pas en trail, car parfois on doit marcher et la montre croit que je suis à l’arrêt… J’en profite d’être dans la queue pour changer de mode. Donc dommage je n’aurai pas tout mon parcours sur un seul tracé.

Petit chemin donc, on est tous les uns derrière les autres! Ça monte, et pour enfin redescendre. C’est que nous passons dans le village de Torgon! C’est bien après que ça se corse! Et oui, après la descente, une grosse montée. Là on est parti pour le plus long. Chemins boueux, et en plus la pluie qui s’invite! Juste en dessous le profil de la course. Pour comprendre qu’il y a qu’une seule monté sur environ 11km.

Enfin j’arrive au ravitaillement! Il faut prendre des forces avant d’attaquer la dernière montée et pas de moindre. Mes mollets s’en souviennent encore… C’était raide, glissant…

Mais heureusement c’était bien le col!! Enfin arrivée au col! Trop contente, mais la suite n’est pas si facile, un gros névé d’au moins sur 200m en pleine descente. Je n’étais pas des plus à l’aise, entre descendre sur les fesses (comme sur une luge) ou ce laisser glisser (comme au ski, ah ah) Ce fut très comique. Quel soulagement une fois passé ce névé. Maintenant il ne reste plus que de la descente. On termine sur une partie goudron et légère  côte. Je fini en 3H 20min 26sec.

Premier trail été fini!! Je ne pensais pas adorer, mais franchement les vues parfois sont magnifiques!

Trail de la Gruyère 24 k:

Programme de la course : 24 km pour 1500 m D+.

Malheureusement le temps ce week-end n’était pas avec nous. Orage, pluie et le plus froid de l’été (et oui le reste de l’été c’était plutôt canicule). Cette course a eu lieu le 21 juillet.

La première partie de cette course ce fait en montée. Enfin surtout les 5 premiers kilomètres qui étaient interminables!! Et oui, la montée c’était surtout des marches d’escaliers. J’avais les mollets en feu!!!Quand enfin je suis arrivée en haut de cette première montée, j’ai regardé ma montre. On était déjà à 750 m de D+ !!!! Sur même pas 5km!!! J’ai mieux compris pourquoi j’avais les mollets en feu. Heureusement le ravitaillement est là!!!

La suite : une descente sur une longue piste goudronnée. Et tout en bas je retrouve mon copain 😉 qui est venu m’encourager (en VTT, c’est surement plus rapide!!!). Nous voilà dans la deuxième montée, ici on est plus dans un pâturage avec des vaches et ensuite la forêt. Deuxième ravito, on est ici à peu près de 13km. Jusqu’ici tout va bien le temps est couvert et pour l’instant pas de pluie. Un peu plus loin je retrouve à nouveau mon copain pour la dernière fois avant l’arrivée. Et c’est là que j’attaque la dernière grosse montée (bon qui est surement moins dur que celle du début on est d’accord). Mais quand la pluie commence à s’inviter à mi-chemin du sommet, c’est tout de suite moins cool. Arrivée au somment et au ravito (c’est au même endroit que le 1er). En fait le parcours a une forme du signe de l’infini (ici le lien du parcours si ça vous intéresse).

Et voilà enfin la dernière partie, beaucoup de descente, mais ça n’a pas été le plus facile. Avec la pluie et la boue, les chemins dans les pâturages ce n’était pas vraiment de la tarte!! Ça glissait beaucoup, j’ai bien ressenti que je débutais en trail!!! Je n’avançais vraiment pas vite. Je pense que je vais devoir travailler ça pour la saison 2019!

Heureusement le dernier kilomètres se passe sur un chemin goudronné, quand je vois la quantité de boue que je transporte sous mes chaussures … Je fini en 4h17min.

Ce que j’ai aimé sur cette course, c’est vraiment du dépassement de soi. Malgré le mauvais temps, les longs kilomètres, la boue, le dénivelé… C’est beaucoup le mental qui me dirige. Mais bon parfois ça n’empêche pas de se demander « mais qu’est-ce que je fous là!? »

Je pense que c’est cette course qui me donne envie d’en faire d’autres et surement des bien plus longues. Donc rendez-vous en 2019!! 😉

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.