Sport

Ma première course vélo : La Châtel Chablais Leman Race

Hello à tous!

Je vous retrouve avec un nouvel article, mais cette fois ce n’est pas une recette 😉 On va plutôt parler SPORT!

J’ai commencé le vélo de route il y a tout juste un an et demi, et cette année en mars je suis tombé sur annonce d’une toute nouvelle course dans la région avec 2 formats de course. Alors je me suis motivée à m’inscrire au petit parcours surtout pour voir ce que je vaux sur ce type de course. Mon copain quand à lui, il s’est inscrit à la boucle (qui est de 150km!!) et avec une limite de vitesse minimal à respecter pour être dans le classement. N’étant pas très rapide en vélo, je préfère faire celle sans limite de chrono.

Donc me voilà partie pour 67 km et 1685 m de dénivelé positif, rendez-vous le 14 juillet! Heureusement cette année je me suis pas mal entraîné à faire des cols. Même en vacances nous avons fait que ça!!!

Jour de course :

Départ à 7h30, et j’ai trop de chance en habitant pas loin j’ai pu me rendre à mon départ en 5 minutes à vélo 😉 Je me range assez au fond de la ligne de départ, et déjà là je ne me sens pas trop à ma place. Les gens ont l’air tellement sûr d’eux et surtout il y a beaucoup d’hommes. C’est un peu cliché, mais le cyclisme reste quand même un monde un peu de macho… Mais on espère que cela changera avec plus de femmes sur ces épreuves.

Voilà le départ est lancé!! Bon il y a toujours la peur de tomber surtout avec tous ces vélos autour, ou même si un concurrent tombe juste devant soi… Pour moi ça se passe bien 🙂 Les premiers kilomètres vont se dérouler sur le plat, mais vu qu’après c’est que de la montagne, perso je ne voulais pas trop forcer non plus, mais j’avais pas non plus envie de me retrouver tout derrière… Alors j’ai vite été pris par le flux, et j’ai roulé sur toute la partie « plat » à du 30km/h alors qu’habituellement je suis à du 24-25km/h 😕 Je me suis vite demandée ce que je foutais là!!! Je me suis pas mal fait dépasser, et je n’arrivais même pas à suivre le groupe de devant pour être dans le peloton (et m’aider face à ce vent). Finalement je n’arrivais pas à rattraper le peloton de devant, je me suis retrouvée toute seule face au vent… Je ne voyais pas vraiment de monde derrière moi… et là c’est un peu la déprime, je me rends compte que c’est bien dur, que je n’ai pas le niveau pour se genre de course… et pourtant je suis au max sans trop vouloir me fatiguer pour garder de l’énergie pour la montée.

Et nous voilà sur la montée!! Je connais bien ce parcours donc je sais vraiment à quoi m’attendre et surtout ce que je suis capable de faire. Je suis contente car enfin je double quelques personnes 🙂 La montée se passe même très bien, je fais des petits PR (petit record perso, voir Strava). On arrive sur la route des rives, et je me dis « ah enfin il y aura un peu moins de circulation de voitures ». Bon j’avais tout faux, j’ai même eu l’impression que c’était encore pire. Je ne suis pas très à l’aise avec les voitures qui te dépassent, surtout sur une route aussi petite. J’entame vite la première descente, et heureusement que je connais, car il y a une partie avec pleins de « nid de poule » et apparemment durant la course plusieurs personnes sont tombés lors de ce passage. A partir d’ici c’est descente jusqu’au prochain village : Champéry! Et ça sera enfin l’heure du ravito!!! Moi et les ravitos, c’est une grande histoire! Je ne manque jamais de m’arrêter même si c’est juste pour boire ou manger un truc vite fait. L’hydratation sur des courses aussi longue, c’est ultra important, même sans sensation de soif! Donc pour moi ça sera eau, banane (j’adore que ça), abricots secs, et un morceau de cake salé (qui était d’ailleurs très bon).

Bon maintenant après s’être ravitaillé, il faut y retourner!! Un peu de descente avant d’attaquer cette dernière montée! J’appréhendais un peu cette montée, car quelques semaines auparavant j’ai fait une reconnaissance du parcours et j’avais bien morflé!! Ce qu’il faut savoir ce que je l’ai fait pendant le début de la canicule de juin!! Donc la chaleur avait eu raison de moi à ce moment là. Le jour J, cette montée s’est finalement très bien passé, il faisait bien plus frais, les jambes étaient toujours là!! C’était top!! Je suis arrivée dans le village de Morgins encore bien fraîche.

Donc voilà il reste plus que la descente sur Châtel et c’est déjà la fin de ce parcours! Encore une traversé dans le village de Châtel et on l’arrivée nous attend au Linga! Bon la traversée ne s’est pas faite facilement.. beaucoup de véhicule et touriste difficile de passer…

Je fini ce parcours en 03H 38Min 12Sec !! Très contente de moi, j’aurai pensé faire plus long, je suis bien surprise!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: