Sport

Compte Rendu : 20 km de Lausanne

Bonjour à tous!!

Je voulais faire un petit compte rendu de ce 20 km de Lausanne.

Il y a plusieurs courses organisées lors ce week-end, et la course phare est les 20 km!!! Avant aujourd’hui j’avais participé deux fois aux 10 km, mais à l’époque je ne courais pas comme maintenant.

Ma préparation :

J’ai commencé un programme d’entraînement pour ces 20 km en janvier. Le programme que j’ai utilisé était « frequence running ». C’est une application que j’utilise sur le téléphone. Le lien par ici >> Frequence Running

J’étais à 3 sorties par semaines environs. J’adaptais selon mon planning de travail et autres obligations. Si j’étais trop fatiguée ou trop chargée par le boulot, je ne faisais que 2 séances ces semaines-là! J’avais des séances de fractionné, des sorties longues et parfois des sorties « footing » en mode plus cool. Pendant cette préparation, j’ai participé à plusieurs courses : Le « Tour du Chablais ». Je n’avais aucun objectif pour ces courses. Elles sont bien plus courtes, max 9 km.

La veille de la course :

C’est toujours un peu le stress avant ce genre de course. Surtout quand c’est la première fois!! Je perds un peu confiance en moi, et me demande parfois si je vais y arrivé. La peur de me blesser me trotte beaucoup en tête. Ça me rappelle de mauvais souvenir, comme l’année dernière avec cette tendinite des ischio-jambiers qui m’a vraiment embêté!! C’est aussi la peur d’en demander beaucoup trop à mon corps.

Bon voilà un peu mon côté pessimiste d’avant course… Heureusement que ça ne dure pas!

Je prépare aussi ma tenue de course. A la vue de la météo, ce n’était pas simple de savoir quoi mettre. J’opte pour un débardeur, un legging et mes baskets Mizuno qui me suivent cette saison, et mes lunettes de soleil au cas où le soleil se montre. Je prépare mes Tape (bande autocollante kiné) pour mon muscle ischio-jambier, car depuis ma blessure l’année dernière, je suis plus tranquille avec! Ça doit avoir un côté psychologique un peu sur moi, et ça me rassure.

Le jour J :

Mon départ est à 9H54, j’ai donc le temps de me rendre sur Lausanne. Mais bien sûr je ne pars pas sans avoir pris mon petit-déjeuner!! Mon pain au levain, un œuf et de l’avocat et c’est parfait, et avec ça une infusion!

Une fois sur place, on check un point de rendez-vous pour après la course (pour se rejoindre avec le copain 😉 ). Ensuite sur le terrain de foot un peu d’échauffement! Je ne fais plus une seule course sans. Ça permet d’éviter les blessures, et de me mettre en conditions. Je participe même à l’échauffement organisé sur place, ça met tout de suite dans l’ambiance!

Départ – 10 km:

Je me rends dans le sas de départ. Il y a toujours une très bonne ambiance. Le soleil tape déjà bien… Je me suis dit « dommage, le short sera bien venu finalement ». Mais bon tant pis, plus le temps d’y penser, c’est bientôt le départ. Il faudra juste penser à chaque ravitaillement de bien boire à chaque fois.

Ouchy

C’est le départ, je commence à petite foulée pour ne pas me tuer dès le départ. C’est plat, pour l’instant j’arrive à avoir une allure de 5.40 min/km. Jusqu’à 3 km c’est plat. On attaque ensuite une première côte de 1 km pour ensuite avoir du plat et redescendre. Quand on arrive tout en bas, on n’est pas très loin de la zone d’arrivée, mais non il reste encore plus de 13 km à courir. C’est vers ce 6 ou 7ème km que l’on commence à monter!! C’est là que ça commence à piquer un peu les jambes. C’est arrivé au 10ème km que je vois mon copain qui m’encourage. J’ai chaud très chaud, et on a un peu de plat avant d’attaquer les dernières montées.

Le Flon

10 km – 20 km :

A partir du 10ème km on est dans le centre-ville de Lausanne pour 5 km, et bien sûr avec ces montées!! J’ai été étudiante ici, alors certaines montées mon bien fait rire quand je les ai vu!! Surtout la petite qui monte sur la Place Saint-François, elle m’a bien cassé les jambes.. Seul endroit où j’ai marché. Bon c’était vraiment très court et je crois que j’avançais quand même plus vite comme ça. Après ça, reprise de ma respiration sur la place et direction la rue pavée (rue du Bourg) qui monte bien aussi!! On finit par une boucle autour de la cathédrale, le plus dur est derrière maintenant.

Vallée de la Jeunesse

On a le plaisir d’avoir enfin la descente jusqu’au lac!! Donc ça descend jusqu’au 17ème km!! Il reste maintenant environs 2,5km dans alentour du bord du lac. Surtout du plat! Je connais bien ce parcours, car c’est par là que fini les 10 km aussi. J’ai plus trop de jambes alors je continue à la même allure sans accélérer. Je fini avec une allure moyenne de 5.49 min/km. On termine par sur la piste d’athlétisme du Stade Pierre-de-Coubertin, et je termine en 1h58min55sec. Je suis contente, car je ne pensais pas venir à bout de ces 20 km et ces 393m de D+ en moins de 2h!!

 

Brunch de la victoire chez « Bad Hunter » à Lausanne Flon tartines d’avocat, bowl riz noir chou kale /brocoli, açaï bowl et muffin pomme cannelle et smoothie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.